vendredi 21 avril 2017

Campbon : l'éditorial municipal était-il réglo ?



Source : Ouest-France du 20 avril 2017, page départementale

Un maire peut-il se servir de son bulletin municipal pour s'exprimer sur la présidentielle ? La question agite Campbon.

L'histoire

Dans le dernier Trait d'Union, Jean-Louis Thauvin, élu en 2014 sous l'étiquette divers gauche à Campbon, entre Savenay et Pontchâteau, ne cache sa désapprobation face aux candidats à l'élection présidentielle « impliqués dans certaines affaires » ou « extrémistes ». Celui qui a donné son parrainage à Emmanuel Macron ne donne pas de nom, mais pour l'opposition, cette prise de position est « inacceptable ». Le bulletin municipal « doit parler de la commune et uniquement de la commune », estime en effet Jean-François Arthur, soutien de François Fillon.

En période préélectorale, la communication des collectivités est contrainte. Le Code électoral exige notamment un ton « neutre et informatif ». Dans la mesure où il ne cite aucun candidat, mais qu'il en vise certains, l'édito de Campbon est-il encore dans les clous ?

Le maire se défend en tout cas, en expliquant qu'il a voulu encourager « les habitants à aller voter ». La commune conservera-t-elle ses scores de participation des précédentes élections ? En 2015, Campbon avait reçu la Marianne du civisme, un « trophée » départemental pour les communes ayant compté le plus de votants.



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire